Decoration peinture murale

Les peintures.
La peinture à l’éponge
Sans doute l’une des techniques les plus faciles à réaliser. Sur des murs préalablement enduits pour les rendre lisses, on passe une sous-couche de peinture (glycéro de préférence) unie et colorée qui servira de fond. C’est sur cette première couche que l’on vient travailler ensuite à l’éponge. Il est préférable d’utiliser une éponge naturelle que l’on trempe en partie dans la peinture et que l’on essore bien ensuite. On tamponne alors plus ou moins régulièrement le mur, en reprenant les zones où les contrastes sont trop marqués avec l’éponge vidée de sa couleur (mais pas nécessairement nettoyée). On peut utiliser des teintes contrastées voire complémentaires, mais si on cherche des nuances plus subtiles, ou si l’on n’est pas très sûr de soi, il vaut mieux travailler en camaïeu en ajoutant plus ou moins de blanc à la couleur la plus dense. Pour un travail plus aisé il est préférable de partir d’une, teinte soutenue et de la reprendre à l’éponge avec les teintes plus douces, jusqu’au blanc pur si on le souhaite. Les peintures à l’eau sont d’un maniement plus aisé, car moins salissantes. Toutefois, elles sèchent plus vite. Attention donc à ne pas créer de raccords visibles.

Cette entrée a été publiée dans Peinture de maison, Revetement mural interieur, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>