Céramique culinaire

Avant de se spécialiser dans la céramique faux bois, au milieu des années 50, Grangean-Jourdan produisait de la céramique culinaire. D’abord mat, le faux bois se décline ensuite en version brillante, souvent agrémentée d’un motif silhouetté noir, en particulier le profil de Sylvette, jeune fille à la queue de cheval, modèle de Picasso. Coll. Galerie Kitsch.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>