Rêvez-vous d’avoir un sauna dans votre maison ? Passez du rêve à la réalité en le construisant. Vous avez la possibilité de le faire vous-même ou de faire appel à un professionnel. Si vous aimez le bricolage, vous pouvez tout faire vous-même. Il est, en effet, possible de se procurer sur le marché, un kit sur mesure. Retrouvez dans cet article, l’essentiel pour construire votre sauna.

L’emplacement de votre futur sauna

sauna

Avant même d’acheter votre sauna, vous devez choisir l’emplacement qu’il occupera. Une fois l’endroit trouvé, il faudra prendre des mesures. Il est important de ne pas sauter cette étape au risque de vous retrouver avec un équipement plus grand que l’espace disponible.

Toutefois, pour un sauna extérieur, vous aurez plus de liberté. Cependant, il existe quelques préalables avant de démarrer les travaux pour construire votre sauna.

Les démarches et le choix du matériau

Avant de vous lancer dans la construction de votre sauna, rapprochez-vous des autorités locales pour vous renseigner sur les démarches administratives nécessaires.

En ce qui concerne le bois utilisé pour la construction, le teck et le chêne sont à éviter. Ils ont, en effet, tendance à sécréter avec le temps une odeur peu agréable. Le cèdre, l’épinette blanche, le bois d’aulne et le pin du Grand Nord sont bien plus adaptés.

Les étapes pour construire soi-même son sauna

Pour construire vous-même votre sauna, vous devez commencer par déterminer le type de chauffage que vous utiliserez. En effet, pour des pierres de laves par exemple, il vous faudra creuser un espace destiné à les accueillir.

La prochaine étape consistera à poser une fondation et à construire le cadre intérieur. Pour ce dernier, vous pouvez vous limiter à une structure faite de planches en bois. Il faudra penser à y laisser trois trous d’aération : au sol, au plafond et au-dessus du radiateur. Il est également possible de faire des espaces pour les bancs et des fenêtres.

Il est temps maintenant de passer à l’isolation. Elle peut se faire avec du liège, de la fibre de verre ou de la laine de roche. Le liège est le plus écologique de tous. Toutefois, il est également le plus cher. Pour optimiser l’isolation de votre sauna, pensez à installer une barrière anti-vapeur.

Après l’isolation, il faudra mettre en place une paroi externe d’une épaisseur de 30 cm. Celle-ci ne devra en aucun cas être posée sur le cadre intérieur. Pour le toit de votre sauna, vous pouvez opter aussi bien pour du bois que pour des tuiles. Il faudra éviter de recouvrir le point d’aération laissé dans le plafond. Mettez ensuite en place le système de chauffage en suivant les recommandations du constructeur ou du vendeur.

Pour le sol, utilisez un premier revêtement en céramique pour une répartition harmonieuse de la chaleur et une bonne récupération de l’humidité. Posez ensuite une deuxième couche de revêtement en utilisant des planches en bois amovibles. Ceci vous permettra de les retirer aisément plus tard pour un entretien.

sauna bois

L’avant-dernière étape consiste à installer le radiateur de banc et à ajouter les bancs ainsi que des accessoires. Testez ensuite le sauna pour vous assurer qu’il fonctionne bien et que la ventilation est parfaite.

Pour finir, construisez le mur extérieur avec des planches en bois dotées d’un système d’assemblage à rainure ou à languette. Les clous pouvant causer des blessures pendant l’utilisation du sauna, il est préférable de les éviter.